Catégories
L'actu fraiche

Investissement : Coronavirus, alors profitable

investissements bourse corona

Un article précédent sur mon site vous conseillait d’investir dans des sociétés essentielles qui avaient subit un crash lors du Corona virus, qu’en est t’il de ma prévision ?

J’ai conseillé pour les primo investisseurs de soit investir dans des boites à fort potentiels technologiques et qui plus es des boites prospère qui ont subi un mouvement global du marché soit s’amuser à faire du trading de haute fréquence (si on n’a pas trop de fond à investir) afin de dégager une marge rapidement (mais en prenant pas mal de risque).

No risk, No Reward

Si vous aviez 10000€ voir 100000€ à investir, il a été facile pour vous de vous dégager 20-30% de bénéfice sur du moyen long terme en investissant dans les boites a fort potentiel technologiques et non réellement impactés par le coronavirus (Boites dans la technologie numérique ou industrielle comme airbus par exemple). Pourquoi il est intéressant d’investir dans une boite comme airbus, c’est simple, c’est quasiment un monopole sur le marché et l’aviation sera toujours présente, même si elle est réellement impactée aujourd’hui, la boite persiste même si ses ventes s’en voient impacter cette année et sûrement pour les 2 années à venir. Autre raison de viabilité de cet investissement compte tenu de l’actualité avant la crise, Boeing principal concurrent d’airbus souffrait d’une batterie de problème sur ces nouveaux avions suites a des défaillances électroniques et à une mauvaise conception structurelle faite pour concurrencer à moindre coûts les avions d’airbus. Boeing a monté des moteurs plus efficients, mais aussi plus lourd sur une structure déjà existante, seule problème le fait d’avoir des moteurs plus lourd nuit drastiquement à l’équilibre dynamique de l’avion. Cet équilibre dynamique était compensé par l’électronique une sorte d’E.S.P pour imager la chose. Leurs avions mal conçu, le sentiment de confiance auprès du constructeur avais drastiquement diminué avant la crise.

Pour toutes ces raisons, airbus se retrouve quasiment comme seul constructeur viable avec une certaine efficacité de sa gamme. Selon moi, Boeing peut tirer à son avantage, du bien de cette crise en entreprenant la conception de nouveaux avions à la limite de la technologie de rupture pour reprendre la confiance sur le marché auprès des compagnies aériennes en profitant du fait qu’Airbus est aussi impactée par cette crise. Malgré ce scénario favorable à boeing, investir sur Airbus, qui est un conglomérat de boites européennes reste à mon sens un investissement fiable.

Concernant le trade haute fréquence, par exemple dans les énergies fossiles, je m’y suis essayé un peu et j’ai réussi à prendre 30% en une semaine sur un petit investissement initial de 500€, autant vous dire que pour moi c’était comme joué aux machines à sous au casino, sans la prétention de dire que 500€ ce n’est rien au contraire. C’est juste que le sentiment d’investissement sur les cours du pétrole est tellement instable que ça me fait penser au casino. Comment j’ai fait pour gagner 30%, autant vous dire que c’est du sport, il faut surveiller les cours en permanence, savoir placer des ordres de vente des ordres d’achat et se battre avec les commissions exubérantes des courtiers et ou plateformes de trading. J’ai donc joué sur les variations à haute fréquence en passant des ordres avec effet de levier très élevé en plaçant des petites sommes de 50€. Autant vous dire que les 30% je ne les ai pas pris sur un seul ordre, mais sur une dizaine.

Pour conclure sur mon précédent article qui vous recommandais une bonne porte d’entrée sur le marché de la bourse. Celle-ci est viable si vous étudiez suffisamment l’historique, l’actualité et le potentiel des différentes sociétés et produits dérivés présent sur le marché. Ceux qui tireront leur épingle du jeu à coup sûr seront ceux qui investiront sur du moyen et long terme. Minimisation des risques, maximisation des profits en vue. Mais pour ce faire, votre capital investissement doit être élevé.

 

 

 

 

Catégories
L'actu fraiche

L’informatique de 2020 en bref

brève informatique 2020

CRM

Le crm un système clé pour les entreprises en 2020 la marché est en progression de 15%

L‘ERP (Enterprise Resource Planning) ou Planification des ressources de l’entreprise et le CRM (Customer Relation Management) ou Gestion de la relation client.

Le marché du crm dépase celui de l’erp en 2020. L’outil crm est devenu tel qu’il ne s’agit désormais plus d’une application ajouté a un Système d’information, mais il s’agit bien d’une brique intégré à l’erp. Sa croissance est tel que le crm peut influer en amont la demande de production d’une entreprise.

 

Green It, éco conception en 2020

Selon l’étude de GreenIt.fr, l’impact du numérique représente aujourd’hui :

  • 4,2% de la consommation d’énergie primaire
  • 3,8% des émissions de gaz a effet de serre
  • 5,8% de la consommation électrique.

Anders adrae chercheur pour huawei, considère que les data centers vont doubler pour leurs pars leur consommation d’énergie au cours de la prochaine décennie représentant ainsi 11% de consommation de l’énergie mondiale.
L’opinion publique prend en considération petit à petit les enjeux écologiques du numérique. A l’image de Microsoft qui se lance dans le pari d’une émission 0 carbone pour 2030.

Deux normes ISO s’inscrivent dans un registre d’éco conception IT, la norme ISO 14092 et la norme ISO 14006.

Edge and fog ?

Futur eldorado, le marché des objets connectés devrait grossir pour 2025. On devrai atteindre les 21 Milliards d’objets connectés.
Estimé à 151 milliards de dollars en 2018, les objets connectés ont marqués une croissance de 37% en l’espace d’une année (2017->2018).

La plus parts de ces équipements effectuent un traitement des données locales comte tenu des systèmes (on imagine mal un capteur d’angle mort sur une voiture envoyé l’info a une centrale de traitement). ??

Stockage

En 2018, le volume des données dans le monde était estimé a plus ou moins 33 zettaoctes (1 zetaoctet= 1millliard de téraoctet.)

Pour des raisons de conformités, de compétitivité et de prise de conscience que la data est devenu un élément important voir indispensable dans la gouvernance d’une entreprise. Le stockage a pris une grosse importance et le sera d’avantage en 2020, ce seront 175 Zettaoctets qui seront crées et stocké. Pour faire face a un tel amas de données les équipements de stockage (serveur,…) se perfectionnent et deviennent de plus en plus performants.
Pour couvrir le rythme, les hébergeurs se doivent d’être plus intelligent et plus automatisés.

Le secteur compte désormais sont lot de jeunes pousses qui apportent leurs  innovations. La tendance de 2020, sera l’ajout de fonctions d’intelligence artificielle pour apporter un plus en terme d’automatisation et rendre plus simple l’administration d’un tel volume de données.

 

SD wan difficultés dans le cloud.

SD-WAN est un acronyme pour « Software-Defined Wide Area Network », soit réseau étendu à définition logicielle, et est présenté dans les années 2020 comme la nouvelle évolution majeure des télécommunications. . Le marché affronte une brusque augmentation a tel point que les cabinets d’analyses estime une progression du sd wan de 30% annuel. Ceci étant du à des difficultés rencontrés dans le cas d’application dans le cloud manquant de bande passante, mais aussi pour des couts d’infrastructures qui se voient réduis en utilisant le sd wan.

Le Rpa technologie qui aura fait le buzz en 2019. Les investisseurs se sont emballés avec des levées de fond qui ont quasiment atteint le milliard pour les plus gros acteurs du marchés (automation anywhere,signavia, navayse solutions,…)

L’IT

L’it rentre dans une nouvelle air,à l’image d’un iphone qui permet de remplacer une cinquantaine d’objets, le cloud computing permet lui aussi de remplacer des nombreux modules, hardware,… disponible en logiciel de type As a Service, ou de simple logiciel a déployer dans une VM

C’est le cas de l’ensemble des briques réseau (cryptage, firewall,routage,…). Il est ainsi possible de constituer un datacenter virtuel complet dans le cloud sans acheter le moindre hardware.

Low code le futur des applications

Compte tenu du manque de développeur sur le marché et du besoin urgent qu’on les entreprises pour leurs projets. Les plateformes lowcode se développent rendant accessible le code a « tous » l’année 2020 se vera amenée a la découverte de ces nouveaux outils, et ce sur les 5 prochaines années. Les plateformes Lowcode sont des plateformes qui automatisent la conception du code avec des briques logique.

 

Ces articles pourraient vous intéresser :

Catégories
L'actu fraiche Lifestyle

Peut t’on produire moins chère en France qu’en Chine?

Pour répondre à cette question que je me suis posé à mainte reprise après avoir fais un tour dans mon supermarché du coin ou j’ai pu remarqué dans les rayons tech,brico,… que peut être 80% des produits étaient issu de chine. J’ai fais l’objet de plusieurs réflexion et comparatif à ce sujet. Dans cette article, je reprend uniquement les grandes lignes pour savoir si le made in France est viable. Pour répondre à ces questions, il va falloir d’abord définir qu’est ce que la production.Cette article analysera la production industrielle.

Cette analyse n’en tient qu’au Corner Frais cependant nous essayerons de rester les plus lucides possibles.

Qu’est ce que la production?

C’est l’ensemble de moyens qui aboutissent à la création d’un bien  ou d’un service. Ce service aura pour vocation la revente d’un bien dans le cadre d’une entreprise pour générer un bénéfice avec une marge général de 3 (diffère en fonction des secteurs) mais généralement pour un produit dont le cout de production est de 10€, le minimum de marge commercial pour que l’entreprise sois viable est de 3 soit 30€ hors charges. L’entreprise génère des profits pour d’une pars payer ses salariés et investir dans le développement de l’entreprise. L’objectif cadre d’une entreprise est son expansion. Toute entreprise va chercher à grandir.

Qu’à ton besoin pour produire?

Comme on dis on ne va pas réinventé la roue pour produire on a besoin de:

  • Une idée de produit
  • Une étude de produit
  • De la matière première
  • Des outils de production
  • Une force de vente (Commercial, boutique, e-commerce avec tout la package qui va avec comme la communication, le marketing, la publicité, …)
  • De la logistique
  • De l’administratif

Et enfin de la main d’œuvre, pour l’instant, car bientôt une entreprise pourra être quasi totalement automatisé et autonome*. On est encore au début de l’ère technologique mais on peut imaginé bientôt qu’une entreprise sois tenu uniquement grâce à un ordinateur et une connexion internet.

*On y reviendra à la conclusion

On pourrai reprendre chaque point de ces besoins de production et argumenté sur chacun de ces points pour démontrer les avantages que l’on a à produire en France ou en Chine.

Comment on augmente les bénéfices liés à la production?

Il existe plusieurs moyens d’augmenter les bénéfices liés à la production. on va en lister plusieurs qui nous semblent être les principaux:

-Avoir une stratégie marketing permettant de vendre un objet avec une grande marge (industrie du luxe, du sur-mesure, marque à forte notoriété)

-Être en situation de monopole, ce qui permet de créer/répondre à un besoin auprès du client auquel aucune autre entreprise ne peut répondre on peut ainsi fixé un prix avec une forte marge.

-Dans le cadre d’entreprise dans un marché concurrentiel, les dirigeants vont cherche à se démarquer sois au niveau du prix, sois au niveau du produit, sois au niveau du marketing. Chaque technique employé pour vendre en marché concurrentiel aura un fort impacte sur les quantités produites, les couts généraux, les temps de travail,…

Avantages de produire en France

En France, nous avons généralement des normes de qualité à respectés qui sont supérieur aux normes de productions chinoises*. Concrètement dans le cadre de la fabrication d’objets en série, les productions doivent respecter des normes ISO (directives normalisés internationales), des normes CE (directives Européenne ) et d’autres.

Cependant, il y a tellement de normes et directives que ça peut avoir l’effet inverse. Certaines entreprises peuvent souffrir de la difficultés de respecter ses normes car celle-ci peuvent demandé des investissements de mise en conformités qui se retrouvent assez élevés.

Les autres avantages hors mi la qualité que présente la France en terme de production sont les multitude de PME  sous traitant qui possèdent une expertise inégalable ailleurs dans le monde. On se rapproche de l’artisanat.

La France bénéficie aussi de formations de qualités notamment dans le domaine artisanal influant directement sur la qualités des produits fabriqués en France.

Et enfin, la France est une terre riche et variée en terme de ressource est l’accès à l’énergie utile pour la production est plustot propre en comparaison à la chine.

Avantages de produire en Chine

Le plus grand avantage de la production en chine est le cout global de la production. Les couts globaux sont très avantageux en comparaison à la France

  • La main d’œuvre (représente à peu près le quart du salaire moyen français), les taxes sur les sociétés (imposition moyenne diminuée de moitié avec une imposition diminué pour les sociétés de productions de haute technologies) ,
  • Les matières première locale (riche en matière premières/minéraux)

Autre avantage notable, les normes et régulations sont beaucoup moins contraignantes. Ceci leur permet une flexibilité de leur production (rapidité de lancement de projet/innovation) et un gain considérable en recherche et développement.

On peut globalement estimer que les couts de production globaux sont au minimum divisé par deux en chine. Les frais de transport des produits sont peu élevés ce qui fait qu’un produit chinois reste très compétitif face à un produit français.

Avantage d’acheter chinois

Un avantage considérable c’est que les produits chinois sont bon marchés, qui dis bon marchés dis que ça vous libère du pouvoir d’achat pour d’autre activités ou encore d’autres produits. Autre avantage qui à tendance à se confirmer et à se pérenniser, les productions chinoises s’améliore de jour en jour avec l’augmentation de la qualité des produits. Généralement on en à pour son argent, mais les produits dit bas de gamme ont tendances à quand même être correcte et le marché chinois se lance aussi dans des produits hauts de gamme tout a fait concurrentiel face à des produits européens ou américains.

Avantage d’acheter Français

Les avantages d’acheter Français sont multiples. On est quasi sur d’avoir un produit de qualité et on fais fonctionner l’économie local. Un achat auprès d’un artisan français, fera que ce même artisan dépensera son argent en France, et ainsi de suite, l’argent circule en local. Autre avantage, faire fonctionner l’économie local, c’est aussi conserver un savoir faire. Malheureusement nombreuses sont les entreprises qui ferme car la concurrence est moins chère et les clients s’orientent vers le moins chère. Ils s’orientent vers le moins chère car ils n’ont pas forcément d’argent donc ceci ne leur est pas imputable.

Le désavantage d’acheter Chinois est que l’argent du client part dans les poches du commerçant chinois. Le commerçant chinois réinvestit l’argent gagné dans son économie local. Et c’est ainsi que l’on peut constater un enrichissement constant du pays. Malheureusement la balance commerciale surtout au niveau de la chine est négative. C’est à dire que l’on gagne moins en export que la chine. Autre grand désavantage, la perte du savoir faire. Plus on dépendra du commerce extérieur plus nous perdrons notre savoir faire et plus nous dépendrons des pays à forte valeurs ajoutés.

Pour conclure vaut-il mieux acheter Chinois ou Français?

Pour conclure on va essayé de se posé les bonnes questions. L’effet logique d’acheter chinois est que nous réalisons des économies sur le court terme. On s’offre des produits à couts réduits on augmente notre pouvoir d’achat, on se paye des vacances, …

L’effet indésirable et que l’on appauvrit directement le pays sur le long terme d’un point de vue financier et on l’appauvrit en savoir faire, compétences.

L’argent ce n’est pas un gros problème, l’Europe nous soutient dans le déficit Français en revanche la perte de savoir faire est désastreuse pour l’économie et pour le pays. Sur le long terme on peut imaginer un scénario ou l’on s’appauvrit et un pays pauvre est dépendant des pays riches.

Trouver des scénario catastrophes c’est bien mais trouver des solutions c’est mieux!

La solution acheté français le plus possible en fonction de vos possibilités. Gardé en tête que l’argent circulera dans le pays contribuant à ne pas appauvrir notre économie, conserver le savoir faire d’entreprises locale tout en conservant notre pouvoir d’achat actuel. Il faut trouver le bon équilibre entre import et export commercial.

La prochaine fois que vous vous rendez dans votre supermarchés si vous voyez un vin espagnol et un vin français à 1€ de plus. Acheter le vin français, l’économie locale vous le rendra.

Misé sur l’éducation de vos proches et misé sur l’enseignement. Un pays avec des profil riche intellectuellement est un pays d’innovation. Un pays d’innovation est un pays qui crée de la richesse.

Soyez fière de votre culture, un pays avec une histoire et une culture riche est un pays qui donne envie aux autres. Si l’on donne envie aux autres on dicte les tendances et l’on réalise des ventes indirectes (tourisme, mode, luxe,…).

 

Écris de mon Xiaomi …

 

 

 

 

 

 

 

Catégories
L'actu fraiche Sport

Pourquoi la NHL pourrait avoir plus de mal que vous ne le pensez à lancer une saison 2021

La dernière fois que la NHL a été en action, la ligue a été louée pour sa capacité à naviguer en douceur pendant la pandémie de coronavirus. Elle a réussi les éliminatoires de la Coupe Stanley dans deux villes phares – Edmonton et Toronto – tout en administrant plus de 33 000 tests COVID-19 sans aucun cas positif.

Aujourd’hui, un peu plus de deux mois après la remise de la Coupe au Lightning de Tampa Bay, la NHL est en grande partie bloquée dans un état de silence radio. Après la fin de la saison 2019-20, on s’attendait à un retournement de situation rapide et à ce que la ligue entame une nouvelle saison fin décembre ou début janvier. Ce calendrier a été repoussé au moins jusqu’à la mi-janvier, selon un récent rapport d’ESPN.

En termes de calendrier, la NHL  fonctionne généralement à peu près au même rythme que la NBA. Mais, comme les camps d’entraînement de la NBA sont déjà en cours et que la ligue devrait lancer sa saison 2020-21 dans quelques semaines seulement, la NHL est toujours coincée à essayer de naviguer dans les négociations pour mettre en place une saison sans précédent. La ligue et la NHLPA sont dans une impasse depuis le début de cette étrange saison.

Si la dernière échéance de la mi-janvier est une bonne nouvelle pour ceux qui espèrent voir du hockey pendant ces mois d’hiver, il reste un certain nombre d’obstacles que la NHL et l’AJLN devront franchir (et rapidement) afin de franchir la ligne d’arrivée dans la mise en place d’une nouvelle saison.

Crise de calendrier

Les chances d’une saison complète de 82 matchs sont pratiquement nulles à ce stade, et si la NHL espère jouer un nombre important de matchs (50-60), alors elle manque de temps. Le commissaire de la NHL, Gary Bettman, a déjà déclaré qu’il ne voulait pas que les séries éliminatoires se prolongent jusqu’en été comme en 2020. Les éliminatoires de la NHL et les Jeux olympiques étant tous deux gérés par les réseaux NBC, il est probable que la ligue envisage le début et la mi-juillet (les Jeux olympiques devraient commencer le 23 juillet) comme date de fin des éliminatoires de 2021.

Compte tenu de la nécessité d’un camp d’entraînement de plusieurs semaines et d’une pré-saison probablement courte, la NHL envisage probablement une période de préparation de 3 à 4 semaines au minimum après la conclusion d’un accord, ce qui signifie qu’un début à la mi-janvier devrait être considéré comme très optimiste à ce stade.

Lorsque la ligue a joué une campagne raccourcie de lock-out en 2013, la saison a commencé le 19 janvier et a vu une saison de 48 matchs joués avant les séries éliminatoires, qui se sont terminées fin juin. En gardant ce calendrier à l’esprit, si la ligue ne parvient pas à un accord au cours des prochaines semaines, elle devra probablement commencer à réduire le nombre de matchs qu’elle espère jouer et/ou faire preuve de beaucoup de créativité dans le calendrier afin de proposer une saison viable et respectable. La situation pourrait être encore compliquée par la hausse prévue du nombre de cas COVID-19 pendant la période des fêtes.

Gardez à l’esprit que la ligue voudra probablement aussi prévoir une période de grâce entre la saison régulière et les éliminatoires afin de permettre aux équipes de rattraper les matchs reportés tout au long de la saison.

Désaccords avec la CBA

Arrêtez-moi si vous avez déjà entendu cela : le plus gros obstacle à la reprise des activités de la NHL en ce moment est le blocage de la convention collective de la ligue. Après deux longs lock-out au cours des 16 dernières années, il semblait que nous allions éviter une autre saga de l’ABC lorsque la NHL et la NHLPA ont conclu un accord en juillet dernier.

Cependant, à l’instar de la situation que nous avons connue avec la MLB et la MLBPA au début de l’année 2020, la NHL est revenue sur son accord initial et demande à l’association des joueurs de faire davantage de concessions compte tenu de l’état de la pandémie et des projections financières pour la saison à venir.

Voici quelques détails sur la situation de l’ABC, avec l’aimable autorisation de Forbes :

« La NHL demande à l’AJLN d’accepter l’une des deux propositions. La première proposition verrait la part des salaires placés sous séquestre augmenter à 25 % pour la saison 2020-21, tandis que les joueurs reporteraient 20 % de leurs salaires. Sinon, la ligue demande aux joueurs de différer 26% de leur salaire la saison prochaine alors que le montant du séquestre reste inchangé à 20%. Dans l’accord actuel, les joueurs ont accepté un chiffre de 20 % de dépôt fiduciaire et un report de 10 % de leur salaire ».

Comme vous pouvez l’imaginer, les joueurs ne sont pas très enthousiastes à l’idée de renoncer à plus d’argent, surtout avec la diminution du nombre de chèques de matchs (potentiellement) à venir. Étant donné qu’il y a déjà eu un accord initial et qu’il n’y a pas de lock-out ou de grève à proprement parler, ce n’est pas le même niveau de désaccord que celui qui a affecté les activités de la NHL au cours des dernières décennies. Mais les deux parties ont déjà partagé une relation relativement contentieuse avant de tenter de faire des concessions dans une situation sans précédent, il n’est donc pas entièrement surprenant qu’il y ait eu quelques accrocs.

À ce stade, les deux parties tentent toujours de parvenir à un (nouvel) accord, et si elles y parviennent, les détails d’une saison raccourcie seront probablement mis au point dans un bref délai. Toutefois, il reste la possibilité que la ligue utilise la pandémie pour invoquer un cas de force majeure — des circonstances imprévisibles qui empêchent l’exécution d’un contrat — et annuler la saison.

Certains ont suggéré que les propriétaires de la ligue pourraient perdre beaucoup plus d’argent si une saison est jouée plutôt qu’annulée.
Réalignement et complications aux frontières

Avec la recrudescence de la pandémie, la NHL va devoir naviguer entre différents protocoles et mandats pour tenter de créer un nouveau calendrier de saison. Comme nous l’avons vu avec d’autres ligues, telles que la MLB et la NBA, une frontière fermée entre les États-Unis et le Canada présente des obstacles de taille. Les Blue Jays ont déménagé à Buffalo tandis que les Raptors joueront cette saison à Tampa. En raison du grand nombre d’équipes au Canada, la tâche de la NHL est bien plus compliquée que de forcer une équipe à changer de ville d’origine pendant une saison.

La ligue a pu éviter les maux de tête transfrontaliers la saison dernière grâce à ses deux villes-pivots situées au Canada (ce qui était considéré à juste titre comme l’option la plus sûre pour accueillir les éliminatoires), mais il est très peu probable que la ligue recherche une solution similaire de type bulle pour la saison à venir. Deux joueurs de la NHL qui ont participé à la bulle des éliminatoires de la NHL ont déclaré à CBS Sports qu’il y a peu d’intérêt pour une autre bulle. Un joueur a décrit l’expérience comme « misérable » et l’autre a dit qu’il préférait que la saison soit annulée plutôt que de participer à une bulle.

Le directeur exécutif de la NHLPA, Don Fehr, a déclaré en septembre que « personne ne fera cela pendant quatre mois ou six mois ou quelque chose comme ça », concernant les bulles.

Il est donc plus probable que la NHLPA cherche plutôt un réalignement temporaire de la ligue pour créer une division composée de toutes les équipes canadiennes. Les 24 équipes américaines restantes seraient probablement regroupées en trois divisions basées sur la proximité géographique la plus proche afin de limiter les déplacements.

Mais même un réalignement de la ligue ne sauvera peut-être pas la NHL de futurs maux de tête. Comme nous l’avons vu dans le comté de Santa Clara en Californie, les réglementations locales en matière de santé et de gouvernement peuvent dicter si les événements sportifs se déroulent dans des villes individuelles. Santa Clara a récemment suspendu tous les événements sportifs pendant trois semaines afin de limiter les épidémies de coronavirus, ce qui a obligé les San Jose Sharks à fermer leurs installations. Dans la NFL, elle a forcé les 49ers de San Francisco à organiser temporairement des matchs en Arizona. Si d’autres villes suivaient l’exemple dans les semaines et les mois à venir, cela pourrait mettre un terme à un processus de programmation déjà difficile.

Catégories
L'actu fraiche

Covid: Une Troisième Vague pourrait frapper la France

Covid noel

Une troisième vague de coronavirus pourrait frapper la France à la mi-janvier si les gens sont trop détendus en ce qui concerne la distanciation sociale pendant les fêtes de Noël et du Nouvel An, a averti un scientifique de renom.

Eric Caumes, responsable des maladies infectieuses à l’hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière et l’un des principaux experts français du COVID-19, il a déclaré que le taux d’infection du pays ne diminuait pas assez rapidement.

Il a déclaré lundi à la télévision LCI que si les Français ne sont pas assez prudents à Noël et au Nouvel An, cela entraînera une troisième vague du virus à la mi-janvier. Il est peu probable que le nombre d’infections quotidiennes en France tombe en dessous de l’objectif de moins de 5 000 d’ici le 15 décembre, date à laquelle le gouvernement prévoit de lever son embargo.

Samedi, la France a signalé 12 923 nouveaux cas de coronavirus et 11 022 autres dimanche.

Selon M. Caumes, si ce chiffre ne diminue pas plus rapidement, c’est parce que la population ne respecte pas suffisamment les mesures de distanciation sociale.

La France prévoit de sortir de son deuxième confinement national le 15 décembre, en le remplaçant par un couvre-feu national de 21h à 7h, bien que cela ne s’applique pas à la veille de Noël et du Nouvel An. Les stations de ski resteront fermées.

Le président Emmanuel Macron a déclaré que le verrouillage français qui a commencé le 30 octobre pourrait être levé à la mi-décembre si le taux d’infection quotidien descend en dessous de 5 000.

« Non, je ne pense pas que cet objectif puisse être atteint car la tendance à la baisse s’est arrêtée, elle se stabilise », a déclaré M. Caumes. »Il sera donc difficile d’atteindre cet objectif. »

Ses propos font écho à ceux d’un directeur d’hôpital français, qui a déclaré le mois dernier que Noël pourrait provoquer une troisième vague de coronavirus.

Des avertissements similaires ont été lancés au Royaume-Uni – le mois dernier, un membre du groupe consultatif scientifique pour les urgences (Sage) du gouvernement a averti que l’assouplissement prévu des restrictions sur les coronavirus à Noël – jusqu’à trois familles peuvent se réunir dans le cadre des fêtes – pourrait entraîner une troisième vague de la pandémie au début de l’année prochaine.

Quelques jours après les Français, l’Angleterre a connu son deuxième lock-out national le 5 novembre, qui s’est terminé le 2 décembre.

Le gouvernement britannique n’a pas exclu à plusieurs reprises la possibilité d’un troisième confinement en janvier.

La semaine dernière, le ministre de l’environnement, George Eustice, a déclaré « Vous ne pouvez rien exclure car la situation évolue rapidement. Si nous maintenons l’approche par étapes aussi longtemps que nécessaire, je ne pense pas qu’il sera nécessaire de revenir à un autre confinement totale ».

Le ministre des affaires étrangères Dominic Raab a déclaré précédemment qu’une troisième vague est possible après Noël si la Grande-Bretagne « ne trouve pas le bon équilibre ».

Catégories
L'actu fraiche Lifestyle Test Produits Frais

On a testé pour vous le coucous de Saveurs et Passions à Taverny

Pour nos abonnés originaires du Val d’Oise, nous avons testé le Couscous du restaurant saveurs et passions à Taverny après différentes recommandations de nos lecteurs.

Nos premières impressions

Nous avons été accueillis par le sympathique chef Cuisinier Ahmed dans son établissement, le tout dans une ambiance cosy et chaleureuse. L’établissement est récent et bien aménagé et les locaux et parties communes sont propres et soignés.

La carte

La carte varie en fonction des saisons, du coup une fois attablé, on scanne un Qr code qui nous renvoie vers le menu. Technologie quand tu nous tiens.

A la carte différents plats partagés entre une cuisine traditionnelle et quelques plats orientaux. Ça va du Parmentier au Couscous maison. On nous à promis une cuisine avec des produits de qualité. Mettant un point à la qualité des produits chez Le Corner Frais nous sommes exigeants de ce côté.

On a donc choisi le plat le plus « chère » à la carte soit le couscous maison complet qui ne compte pas moins de 4 Viandes le tout pour 20€. Bien sûr une version végétarienne existe.

Le Plat

Servis dans une portion généreuse, on a été envouté. La cuisson des viandes est maitrisée, les légumes sont de premières fraicheurs et fondent sous la dent, accompagnés d’une semoule fine, légèrement parfumé l’ensemble se marie très bien et forme une harmonie excellente en bouche.

Couscous saveurs et passion
Couscous saveurs et passion

Pour avoir testé des Couscous lors de mes différentes excursions au Maroc soit le Pays du couscous et des tajines. Je peux vous dire que le couscous français n’a rien à envier au couscous Marocain.

Surpris par cette agréable découverte, nous avons voulu en savoir plus et avons donc demandé les secrets au chef. Son secret est qu’il prépare son Couscous avec très peu d’épices car son but n’est pas de masquer le gout des produits. En revanche il porte une attention particulière à se fournir avec des produits de qualité et locaux ce qui lui permet d’avoir des aliments qui ont du gout. Sans compter un temps de préparation assez long pour laisser suffisamment mariner les légumes afin qu’il y ait un échange des saveurs.

Et sa chez Le Corner Frais on valide. Nous luttons pour une Cuisine responsable qui contribue à l’économie locale et qui redonne à nos restaurateurs l’ardeur gastronomique que représente la France. Mais aussi et surtout qui fait vivre nos agriculteurs qui se battent corps et âme contre marée et tempête pour nous nourrir.

Plaisir d’offrir on vous partage le bon plans

https://saveurs-passions.com/

Catégories
L'actu fraiche

Les pépins: nocif ou inoffensif?

Nocif ou Inoffensif ? Les pépins, ces fameuses graines qui viennent perturber la dégustation de nos savoureux fruits…  Sont-ils bons pour la santé ?

Bien qu’ils ne soient pas goûteux, les pépins regorgent de bienfaits que nous sommes loin d’imaginer.

·         Les pépins de raisins :

Riche en polyphénols et en vitamine E, ces 2 substances possèdent des propriétés antioxydantes qui à terme aident à lutter contre le vieillissement prématuré de notre organisme et à tenir à distance certains cancers. Les antioxydants des raisins permettent également de protéger des infections cardiovasculaires. De plus, ils traitent l’insuffisance veineuse en assurant une meilleure fluidité du sang.

·         Les pépins de pastèques :

Véritable source d’énergie, les pépins de pastèques renferment un total de neuf minéraux et oligo-éléments différents parmi lesquels figure le calcium, le phosphore ou encore le potassium. Ils possèdent également des vitamines C et B, impliquées dans la production d’énergie.

·         Les pépins des pamplemousses :

L’extrait de pépins de pamplemousse est un antiseptique naturel, il aide à soigner rapidement une coupure ou une brûlure en éliminant les microbes responsables d‘éventuelles dégradations.

·         Les pépins de framboises :

Sous forme d’huile, ils contiennent des acides gras essentiels participant au maintien de l’élasticité de la peau. Ils sont d’ailleurs utilisés en cosmétique pour leur capacité à lutter contre les radicaux libres grâce à leur richesse en vitamines E.

·         Les pépins de Grenades :

Des études in vitro ont montré que l’huile de pépins de grenade pressée à froid permettait de réduire le phénomène inflammatoire chronique, responsable de maladies comme le cancer.

Toutefois, tous les pépins ne regorgent pas de vertus bienfaisantes. Tout dépend du fruit concerné. Les pépins de pomme et de poire contiennent du cyanure d’hydrogène, substance qui peut se révéler mortelle…

Mais il n’y pas de quoi s’inquiéter !

Il faudrait un bol entier de pépins de pomme pour que cela ne devienne dangereux. Mais les doses de pépins contenues dans les fruits sont tellement minimes qu’elles ne présentent pas de danger : la capacité du foie est plus que suffisante pour y faire face.

Alors, pas de panique, il n’y a pas de pépins !

Ecrit par Anne-Laure Banzuzi

 

Catégories
L'actu fraiche

La peau des fruits, in ou out?

La peau des fruits : In ou Out ?

Fruits

Longtemps bannies de nos papilles, la peau des fruits s’avère être « THE » élément qui apporte richesse et nutrition lors de la dégustation de ces derniers.

Alors oui, le fait de manger la peau des pommes ou encore des poires n’est absolument pas anodin et parait même suspect dans le cas contraire. Cependant, il existe des fruits dont la
peau est entièrement comestible et dont vous n’avez même pas idée. Si je vous dis kiwi, ananas ou encore agrumes… Eh bien oui oui ! La peau de ces derniers est totalement comestible et en plus de cela très bonne pour la santé.
Si l’idée de manger des fruits sans en perdre une miette vous prend l’envie, il est préférable de se procurer des fruits de culture biologique certifiée. En effet, les pesticides pénètrent en premier lieu au sein de la peau du fruit, ce qui ne serait pas des plus agréables
pour votre organisme.
Vous pouvez d’ailleurs retrouver un article sur ce sujet : https://lecornerfrais.fr/les-pesticides-un-reel-danger.
Nombreux sont les bénéfices entrainés par la consommation de la peau des fruits, on y retrouve des bienfaits au niveau de la digestion, des propriétés antibiotiques et antioxydants et ces derniers apportent énormément de vitamines C, de fibres et minéraux. Donc, avec les beaux jours qui sont de retour et l’été qui approche à grands pas, que diriez-vous de tenter l’expérience de la dégustation de fruits en intégralité ?

 16/05/2019 par Emma Odoutan

Catégories
L'actu fraiche

Les pesticides, un réel danger ?

Rappelons rapidement ce que sont ces substances.
Les pesticides sont des produits chimiques utilisés dans le cadre de cultures ou récoltes. Ils ont pour unique but la destruction de parasites et d’espèces indésirables.
Au fil des années, les produits phytopharmaceutiques (pesticides) ont connu une forte dévalorisation en termes d’opinion publique, de par leurs dangers sur l’environnement ainsi que sur la santé.

Mais quels en sont les réels dangers ?

Nombreuses sont les maladies et anomalies qui seraient causés par les pesticides. On évoque alors des cancers, malformations congénitales,problèmes d’infertilité, problèmes neurologiques ou encore défaillance du système immunitaire. On ajoute à cela, nausées, irritabilité, vertiges, tremblements, rougeurs et même malaises. Des éléments qui pourraient en effrayer plus d’un !

Ainsi, les agriculteurs et jeunes enfants sont les premiers touchés.

De plus, une étude récente publiée dans Environmental Health Perspectives (EHP), a démontré que ces substances favorisaient le risque d’autisme chez les enfants exposés.

Et les conséquences sur la faune et la flore ?

Sans oublier que n’étant pas sélectifs, ces insecticides éliminent les insectes néfastes, mais aussi ceux qui sont indispensables à la biodiversité. Par exemple, les abeilles ou autres insectes pollinisateurs.

Cependant, ces dangers ne semblent pas décourager et empêcher les agriculteurs d’en faire usage.

Une nécessité ?

Les pesticides permettent, en effet, de protéger les cultures contre les organismes nuisibles, d’assurer des récoltes régulières et de maintenir la qualité des aliments. Les ennemis des parasites permettent donc de favoriser des récoltes régulières, de qualité et en forte quantité. De plus, ils entraînent également des effets secondaires bénéfiques relativement méconnus, car peu intuitifs, comme une contribution à la sécurité sanitaire des aliments (réduction des mycotoxines).

Mais alors, quelles sont les alternatives possibles ?

Des systèmes alternatifs existent et se développent : qu’il s’agisse de l’agriculture biologique ou encore de la production intégrée, quelques systèmes ont prouvé leur efficacité. Certains pays comme le Brésil, tentent de minimiser au mieux l’usage de ces produits phytopharmaceutiques en développant des procédés contenant ZÉRO produits chimiques tels que des insectes créés en laboratoire pour combattre les fléaux qui détruisent les récoltes.

L’utilisation des pesticides reste cependant indispensable aujourd’hui. Toutefois, avec le nombre de démarches inclus dans le développement durable, il n’est pas impossible que dans les années à venir, ces derniers soient totalement supprimés des systèmes de production.

Écrit par : Emma Odoutan


http://www.pesticides-non-merci.com/pesticides-sante.html
http://www.journaldelenvironnement.net/article/pesticides-le-chlorpyriphos-accuse-de-favoriser-l-autisme,96952
https://fr.wikipedia.org/wiki/Effets_b%C3%A9n%C3%A9fiques_des_pesticides
https://www.generations-futures.fr/publications/thematique/alternatives-aux-pesticides/

Catégories
L'actu fraiche

« LE JOUR DE LA TERRE », VOUS CONNAISSEZ ? 🌏

 

Le 22 avril 1970, le sénateur du Wisconsin, Gaylord Nelson, a provoqué le mouvement en encourageant les étudiants à aller manifester pour défendre leur planète. Depuis, ce jour est marqué par la volonté de mieux comprendre la Terre, sa faune et sa flore.

 Un mouvement PARTICIPATIF dans plus de 190 pays !

Pour encadrer le mouvement, l’association «  Jour de la Terre » s’est créée pour unifier l’internationalisation de la célébration. Elle organise des campagnes environnementales dans le but de sensibiliser les populations au danger dans lequel nous plongeons notre planète. Par conséquent, l’organisation avait mis en place en 1990 la plus grande manifestation française écologiste avec des millions de participants et des actions poursuivis par la suite. Ainsi, l’organisation développe des programmes d’actions pour le 22 avril chaque année mais aussi pour le quotidien et a ainsi lancé une véritable dynamique en France et au Québec.

Cette année, le collectif Aix-Marseille-Provence rejoint l’association pour marquer les célébrations 2019 avec une campagne activiste face au changement climatique, de multiples actions durant tout le mois d’avril. (Programme à retrouver sur leur site internet https://www.jourdelaterre.org/fr/ )

D’Albane Bouhet

 

Sources : https://www.jourdelaterre.org/fr/

                   https://www.notre-planete.info/actualites/agenda/agenda_evenement.php?id=15

Retrouvez notre actualité sur le blog du Corner Frais.

L’enseigne propose la livraison au bureau de produits de qualité disposant naturellement de vertus revitalisantes. Fruits frais, barres chocolatées, thés biologiques et matcha japonais… Le Corner Frais met à disposition tout un éventail d’en-cas pour faire le plein d’énergie.